Le Haut-Rhône

Un fleuve en Savoie

Le Rhône à Lucey

Le Rhône s’écoule doucement mais puissamment depuis les Alpes Suisses. En arrivant dans l’Avant-pays Savoyard il a déjà parcouru 340 km depuis sa source. Il borde le territoire sur 30 km séparant la Savoie du département voisin de l’Ain jusqu’à sa confluence avec le Guiers ou il lui restera encore 450 km à parcourir avant de se jeter dans la méditerranée.  

A mi-parcours, entre Yenne et la Balme, il se fraie un passage dans le plis jurassien du Mont Tournier à travers les falaises du défilé de Pierre Châtel.

Ses crues les plus importantes se forment au printemps lorsque de fortes pluies se combinent avec la fonte des neiges. Avant l’aménagement du fleuve, les crues façonnaient le paysage fluvial. Elles formaient des bras secondaires (lônes) et des îles, si bien que le lit du Rhône était en constante évolution.

 

Le Rhône canalisé à Champagneux

Fleuve aménagé, fleuve restauré

Ce paysage changea avec la réalisation des aménagements hydroélectriques par la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) au début des années 1980. Si les aménagements produisent une énergie renouvelable, ces travaux ont entraîné une diminution de la diversité des espèces animales et végétales.

Aujourd’hui, plusieurs programmes ont pour objectif de rétablir un meilleur fonctionnement écologique. Ainsi 22 lônes (bras du fleuve en eau, en  permanence ou seulement en cas de crue) ont été restaurées et la forêt alluviale du Haut Rhône est classée Natura 2000. Elle compte des milieux considérés comme habitats prioritaires tels que l’association des peuplements d’aulnes et de frênes ou les peuplements de saules blancs et de peupliers noirs. Ces deux derniers font également l’objet d’un projet de restauration.

 Le Rhône en Avant pays savoyard

 

Son hôte phare, le castor, re-colonise progressivement les affluents du Rhône, seule zone qui lui avait permis de survivre en France.

Le tourisme se développe sur le fleuve et ses berges avec notamment la véloroute, le passage du Chemin de St-Jacques-de-Compostelle, le développement du canoë et la construction d’écluses pour la navigation de plaisance.

Le Programme de Développement durable du Haut-Rhône est animé par le Syndicat du Haut-Rhône