La Rivière Guiers

Un "torrent" de Chartreuse

Le Guiers Vif en Chartreuse

La rivière Guiers descend du massif de la Chartreuse où elle est alimentée par deux sources. Celle du Guiers Vif au Nord qui naît du cirque de Saint-Même et celle du Guiers Mort au sud vers St-Pierre-de-Chartreuse. Ces deux Guiers s’écoulent dans des vallées très encaissées, alimentés par des affluents aux régimes torrentueux.  Au Pas du frou, la route qui permet de rejoindre la vallée des Entremonts est ainsi taillée en encorbellement dans la paroi, défiant le précipice creusé par le Guiers vif.

Guiers mort et vif se rejoignent à Entre-Deux-Guiers pour former le Guiers. Le profil devient alors beaucoup plus doux juste contrarié par les gorges de Chailles. Dans la plaine, il reçoit les eaux de l'Ainan et du Thiers, émissaire du lac d’Aiguebelette.

Son cours continue vers le nord pour se jeter dans le Rhône à l’aval de St-Genix-sur-Guiers au point le plus bas de la Savoie (212m). Avec ses 50 km de longueur, le Guiers est alimenté par un bassin versant de 600 km².

Il est le support d’activités touristiques variées : randonnées sur les berges, canyoning, canoë entre Pont-de-Beauvoisin et St-Genix-sur-Guiers et pêche, avec des sites très appréciés notamment pour la truite et l’ombre.

Frontière historique entre la Savoie et la France, le Guiers sépare les «cités jumelles » de St-Pierre d’Entremont, Les Echelles Entre-Deux-Guiers  et Pont-de-Beauvoisin  toutes trois à cheval sur la Savoie et l’Isère.

Le Guiers fait l’objet d’une procédure de gestion par un contrat de rivière animé par le Syndicat Interdépartemental d'aménagement du Guiers et de ses affluents.

 

Bassin versant du Guiers

                                                  

Bancs de mollasses sur le Guiers

 

 

                                                   Canoë sur le Guiers aval