La Forêt

1.4.6_Filiere_boisLes massifs forestiers de l’Avant Pays Savoyard couvrent 21 300 ha, avec une forêt privée qui représente

13 800 ha soit 65 % de la surface forestière totale et une forêt publique qui représente 7 500 ha soit 35 % de la surface.

Ces massifs forestiers sont composés de résineux et futaie dans la partie sud (Chartreuse et chaîne de l’Epine), de futaie et de taillis dans la partie centrale (Val Guiers) et nord (Yenne). De plus le paysage est marqué par une forte densité des haies.

Les massifs forestiers privés présentent un fort morcellement (7 395 propriétaires): la surface moyenne par propriétaire est de 1,5 ha variant de 0, 69 ha pour le canton de Pont de Beauvoisin à 2,56 ha pour le canton des Echelles. Il y a 7 395 propriétaires forestiers. Pour ce qui concerne la forêt privée, l’estimation de la récolte annuelle des bois s’élève à 22 000 m3 dont 13 000 m3 commercialisés et 9 000 m3 autoconsommés.

La forêt publique gérée par l’Office National des Forêts appartient à 32 propriétaires (31 communes et un Etablissement Public Hospitalier) soit une surface moyenne de 190 ha variant de 4 ha à 1225 ha.

 

Les forêts communales représentent moins de 8 000 ha, leur rôle économique est particulièrement important en Chartreuse et sur la Chaîne de l’Epine, mais partout la forêt constitue un des éléments structurants du paysage et joue un rôle au regard de la protection contre les risques naturels et des ressources en eau potable.

Les acteurs collectifs :

Le groupement des Sylviculteurs de Chartreuse et de l’Avant Pays Savoyard représente 2 100 ha soit près de  20 % de la forêt privée.

Le Groupement des Sylviculteurs de Chautagne intervient également sur 6 communes du canton de Yenne et 2 communes du canton de St Genix.

 

Une filière en devenir :

Pour différentes raisons la forêt est globalement sous exploitée :

 

Picto_fleche_vert  Les surfaces de taillis, très importantes, sont exploitées en affouage. Elles sont largement sous exploitées même si l’affouage tend à se développer ces 3 dernières années.

Picto_fleche_vert  Le morcellement représente un frein évident à la mobilisation du bois

Picto_fleche_vert  La desserte forestière, depuis une dizaine d’années, n’a fait l’objet d’aucun investissement structurant nouveau

Picto_fleche_vert  Les difficultés de commercialisation et de valorisation du bois jusqu’à ces dernières années ne favorisaient pas l’exploitation forestière.

 

Un plan de soutien à la filière bois est en cours avec l'aide du Conseil Général de la Savoie :

il vise notamment à 

Picto_fleche_vert  massifier les secteurs forestiers morcelés en vue de leur exploitation,

Picto_fleche_vert  créer des déssertes nécessaires,

Picto_fleche_vert  favoriser la filière bois d'oeuvre et bois-énergie locales (plates-formes de St Thibaud de Couz, de Yenne)

Picto_fleche_vert  favoriser la commercialisation des bois locaux (contrat d'approvisionnements..)