Randonnées

Paysages du massif de l'Epine

2.1.4 table aiguebelette
Une mise en valeur des paysages de l'Epine
Les hauteurs de la montagne de l’Epine offrent de magnifiques points de vue sur l’Avant pays savoyard et la cluse de Chambéry. Equipés dès les années 80 par des tables d’orientations, les sites du col de l’Epine, de Château Richard, de la Voie Sarde d’Aiguebelette-le-lac et du sommet du Mont Grêle avaient subi les affres du temps et du mauvais respect de certains. La Communauté de communes du lac d’Aiguebelette a remplacée ces équipements en partenariat avec la commune de la Motte-Servolex.

Au printemps 2010, de nouvelles tables de lecture du paysage ont été installées sur chacun de ces sites. Le paysage représenté au trait est gravé et présente sommairement les principaux éléments du paysage. Chaque table invite également à découvrir un élément du patrimoine en lien avec le paysage et propose un « Petit Jeu » pour les petits et les grands.

 

Voici donc 4 sites et leur thème à découvrir ou redécouvrir :

 

 

Le Belvédère des voies de l’Epine :

«Une voie de passage plus que millénaire». Accessible en randonnée depuis le parking des Allemands à Aiguebelette-le-lac ou depuis l’église. 

Le Belvédère de Château Richard :

«4 habitants du massif de l’Epine». Découverte de 4 hôtes des lieux avec le lynx, le chamois, la gélinotte et l’orchis singe. Accessible en randonnée depuis le parking de Combe d’Armée (la Motte Servolex) ou pour les plus courageux au départ de Novalaise ou Verthemex.

Le Bélvédère du Mont Grêle :

«La formation du bassin du lac d'Aiguebelette». Une interprétation de la formation géologique du bassin lacustre et notamment  par le façonnage des glaciers. Au sommet du Mont Grêle, accessible en randonnée depuis Aiguebelette-le-lac, Lépin-le-lac ou Attignat-Oncin.

Le Belvédère du col de l’Epine :

«Un siècle d’évolution du paysage de la Combe Chambérienne». Situé au bord de la route du col de l’Epine sur le versant chambérien.
2.1.4 table chateau richard 

 

2.1.4 table mont grele 

Le contenu de ces équipements est le fruit d’un travail effectué avec l’appui de la FAPLA, de Mémoires des Pays du Guiers et de Gérard NICOUD géologue à l’Université de Savoie.

Cette opération est relativement originale par le partenariat établi entre les 2 versants avec un autofinancement partagé entre la CC du lac d’Aiguebelette et la commune de la Motte Servolex. Elle a également bénéficiée des aides du Conseil Général de la Savoie et de la Région Rhône Alpes.
Voici de beaux objectifs de randonnée sur les chemins de l’Avant pays savoyard.